Jour 1 – « Ain’t Gonna Die Tonight »

Sur l’esplanade, les fans de Thirty Seconds to Mars piétinent. Arborant fièrement tee-shirts ou panneaux dessinés avec soins à la gloire du groupe. Certains ont cavalé comme des damnés dès l’ouverture, pour être au plus près des frères Leto. Nul regret, la course en valait la peine tant leur show est spectaculaire. Les plus chanceux sont même rameutés sur scène, par Jared lui-même, pour mieux profiter du spectacle. Le groupe retourne backstage sous une immense ovation. La frénésie reste pourtant intacte. Elle semble même grimper d’un cran lorsque les choristes de Macklemore se calent derrière leurs micros. Les cuivres claquent, le rappeur apparaît dans une immense clameur. « Ain’t Gonna Die Tonight » résonne. L’américain reprend les rênes. Il ne va plus les lâcher et envoyer le flow de tous ses tubes pour le plus grand plaisir du public.