Shaka fait ce qui lui plaît

Le soleil cogne fort et les conditions sont une nouvelle fois estivales pour ce dernier épisode.

« On a eu vraiment beaucoup de chance » explique Martin, chamoniard pur cru. « J’étais déjà là pour les deux premières journées. La météo est incroyable. On n’est pas bien là ? »

C’est vrai qu’on est plutôt pas mal. Les premiers groupes de la journée se sont taillés un joli succès avant que Selah Sue ne se présente sur scène. Un piano, un violoncelle, la jeune belge lance ses premières loops et son premier couplet. Elle signe une entrée en matière clairement jazzy, tout en nuances. « On déplie le drapeau quand il arrive ! » Devant les barrières de la scène lac, deux fans de Ben Harper sont prêtes pour l’arrivée de leur idole. « Si vous vous installez-là, on va devoir s’arranger » explique Morgane aux photographes qui ont pris place dans le crash. Juste devant les deux copines. « Vous pouvez pas la faire passer dessus ? Ce serait le plus beau jour de sa vie » essaye de négocier son amie. Le décompte du concert est repris en choeur par la foule. Harper, Musselwhite et leurs musiciens font leur entrée. Le drapeau est déplié, Ben l’a repéré et lâche un clin d’oeil. Mission accomplie. Et quel plaisir de croiser sur cette scène, ce duo réuni par le même amour du blues. Les deux maîtres au sommet de leur art quittent la scène sous une ovation amplement méritée. L’atmosphère s’electrise pour la performance de Beth Ditto. Avant le fracas annoncé de la furia Shaka Ponk.