Depeche Mode impérial

Dave Gahan et sa bande débarque sous une ovation. Le groupe s’offre d’abord quelques pioches dans son répertoire récent avant de dérouler une salve de standards passés au patrimoine. « Never let me down again », « Enjoy the silence », « Everything Counts » , »I just can’t get enough »… Sur « Personal Jesus », la communion est totale, la messe est dite. Les fans générationnels restent calés pour Simple Minds. Ils se préparent à reprendre à pleins poumons les refrains de « Mandela day » ou « Dont’ you ( forget about me) ». Les plus jeunes ont basculé vers la scène Korner où la mancunienne Findlay brassse avec classe pop, beats electro et rock crasseux.